Une nuit d'un sommeil profond

Troubles du sommeil : pourquoi sommes-nous agités au lit ?

Une nuit d'un sommeil profond et de bonne qualité est essentielle pour notre bien-être et notre santé. Nous reposons notre corps et notre esprit durant la nuit et rechargeons nos batteries pour la journée à venir. L'agitation nerveuse et la tension vécues durant la journée peuvent entraîner des difficultés à trouver le sommeil réparateur auquel nous aspirons la nuit. Et comme si cela ne suffisait pas, le simple fait d’être allongés, préoccupés par ce sommeil qui tarde à nous gagner et la nuit courte que nous nous apprêtons à passer, entraîne de la nervosité supplémentaire durant la journée.

Troubles du sommeil

Comment reconnaître les problèmes de sommeil ?

Les symptômes des troubles du sommeil sont différents pour chacun. Nous en avons dressé la liste ici.

  • Difficulté à s'endormir
  • Se réveiller souvent la nuit
  • Se réveiller trop tôt
  • Se lever fatigué
  • Fatigue générale
  • Irritabilité

Causes des troubles du sommeil

Beaucoup de facteurs peuvent vous tenir éveillé durant la nuit. Les causes sont d'ordre physique, émotionnel ou les deux à la fois. Ces deux groupes de facteurs sont liés l’un à l'autre et il se peut que plus d'un facteur influe sur la qualité de votre sommeil :

La douleur : elle a un impact négatif sur la qualité du sommeil ; en effet, il nous arrive d'adopter une position inhabituelle pour dormir afin d'éviter la douleur ; la douleur elle-même peut nous empêcher de trouver le sommeil ou nous réveiller durant la nuit.

La maladie : la rhinite, par exemple, entraîne des difficultés respiratoires qui nous empêchent de trouver le sommeil ou peuvent nous réveiller durant la nuit.

Les médicaments : certains médicaments ont des effets secondaires qui interfèrent avec le sommeil ; certains somnifères ont même un effet « gueule de bois » responsable de votre état de fatigue le lendemain.

Le deuil et les baisses de moral : la perte d'un membre de la famille ou d'un ami, des soucis financiers, des difficultés relationnelles et des périodes difficiles au travail peuvent influer sur la qualité du sommeil.

Changements de rythme de sommeil : changer son rythme de sommeil peut poser problème aux personnes travaillant par roulement d’équipe.

S'inquiéter : si nous luttons pour trouver le sommeil, nous sommes de plus en plus anxieux à l’idée de ne pas pouvoir nous concentrer et mener à bien nos tâches le lendemain.

Des perturbateurs du sommeil d’un nouvel ordre

Faisons un petit bond dans le passé. L’invention de l’électricité a repoussé l’heure du coucher. L’arrivée de la télévision a radicalement changé les activités du soir en famille. Nous utilisons de plus en plus de technologies modernes en journée, mais aussi le soir et pendant la nuit.

La présence de la télévision dans une chambre à coucher augmente la résistance au sommeil, repousse le moment de l’endormissement et exacerbe le sentiment d’anxiété. Résultat ? La durée effective passée à dormir ne cesse de diminuer. Utiliser un smartphone dans sa chambre à coucher a un effet similaire : adultes et enfants qui dorment à côté de leur smartphone voient leur sommeil écourté de 20 minutes.

Et ce n’est pas tout. L’effet d’un smartphone est encore plus considérable que celui d’une télévision : à cause de ses nombreuses possibilités (jeux, réseaux sociaux...) d’une part, mais aussi de la proximité beaucoup plus forte avec le visage (impact des rayons lumineux). Consulter rapidement son fil d’actualité Facebook ou envoyer un e-mail alors que vous êtes déjà au lit ? Mauvaise idée. La lumière bleue émise par votre smartphone ou tablette réfrène la sécrétion de la mélatonine, l’hormone du sommeil. Celle-ci régule notre biorythme et est secrétée par notre organisme à la tombée du jour. Exposé à la lumière bleue, votre cerveau a l’impression d’être toujours en mode « jour ». Vous éprouvez des difficultés à trouver le sommeil. Ces manques de sommeil à répétition se répercutent sur votre humeur et entraînent énervement, agressivité et anxiété.

Si ces problèmes persistent, ils ne seront pas sans conséquence pour la qualité de votre sommeil et votre état de santé général.

Plus
Moins
Causes des troubles du sommeil

Comment mieux dormir la nuit ?

Ce n’est pas nécessairement « dormir beaucoup ». La durée du sommeil requise par l’organisme dépend d'une personne à l’autre et varie en fonction de l’âge : en vieillissant, nous avons tendance à dormir moins. Un adulte en bonne santé traverse chaque nuit quatre à six cycles de sommeil, chacun durant environ 90 minutes. Au cours de ces cycles, l’esprit se déplace entre les niveaux de sommeil.

La première étape vers une solution aux troubles du sommeil consiste à identifier leur cause. Une fois que vous avez écarté ou réduit les causes externes ou physiques des troubles du sommeil, vous pouvez vous concentrer sur la qualité du sommeil : bonnes habitudes de sommeil et rituel du coucher.

Rituel du coucher

Rituel du coucher : efforcez-vous de respecter un rythme de sommeil constant. Essayez notamment d'aller vous coucher tous les jours à la même heure pour « programmer » votre organisme à se conformer à ce rythme. Pour l’heure qui précède le coucher, développez un processus de rituel destiné à vous relaxer et décompresser. Votre organisme saura qu'il est l’heure du coucher lorsque vous démarrerez votre rituel (vous brosser les dents, enfiler votre pyjama, lire quelques pages, etc.).

Exercice en journée

Exercice en journée : l’activité et l’exercice en journée vous aideront à améliorer la qualité de votre sommeil durant la nuit. Toute activité ou tout exercice est salutaire, d'autant plus s’il est pratiqué au grand air. Toutefois, évitez de faire de l’exercice ou de pratiquer des activités intenses juste avant votre heure normale de coucher.

Préparez votre chambre à coucher

Préparez votre chambre à coucher : votre chambre à coucher ne doit pas être trop bruyante, trop chaude, trop froide ou trop lumineuse. L’endroit doit être propice à la relaxation et au sommeil. Évitez si possible que votre chambre à coucher serve également de bureau et enlevez tout équipement électronique (télévision, ordinateur portable, etc.) de la chambre ou éloignez-le du lit pour ne pas être tenté de vous connecter et de consulter vos messages alors que vous essayez de vous relaxer pour trouver le sommeil. Vérifiez votre matelas, votre oreiller et votre édredon : sont-ils confortables ? Changez-les si nécessaire.

Boire et manger

Boire et manger : des repas lourds, de la caféine et trop d'alcool en fin de soirée peuvent également nuire à votre sommeil.

Arrêtez de vous inquiéter

Arrêtez de vous inquiéter : le fait de s'inquiéter de ne pas trouver le sommeil vous empêchera à coup sûr de vous endormir. C’est plus facile à dire qu’à faire, mais pour vous aider à trouver le sommeil, rappelez-vous que ce n’est pas la quantité, mais la qualité du sommeil qui importe pour se sentir reposé le lendemain.

Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien. Médicament homéopathique. Pas d’utilisation prolongée sans avis médical. Lisez attentivement la notice. Heel Belgium sa.